A la une !

Comment devenir paysagiste dans l’Essonne ?

Le paysagiste Essonne est un technicien qui intervient lors de l’aménagement d’un espace extérieur. Il peut travailler sur un jardin nouvellement construit ou bien un ancien jardin qui a besoin de rénovation. Bien que son métier ait une similarité avec celui du jardinier, tous les deux ont des postes bien différents. Cela ne les empêche pas de collaborer de temps en temps pour réaliser les besoins des donneurs d’ordre. Zoom sur le métier d’un paysagiste. 

Description du métier de paysagiste

Le paysagiste est un professionnel qui peut travailler avec les particuliers, les professionnels et les autorités publiques. Il peut donc faire des projets urbains et des projets de territoire. Il est souvent appelé l’architecte du paysage et de l’espace-vert. Son travail consiste principalement à embellir l’espace extérieur et à l’entretenir. Pour y parvenir, il fait appel à son inventivité. Il prend en considération le cadre de vie dont le but d’imaginer un espace extérieur végétal et créer des jardins. Tout comme le jardinier, il a besoin d’avoir une main verte et il doit bien connaitre les plantes. En sus, il doit aussi avoir une bonne connaissance des éléments décoratifs divers pour le jardin. 

Avant de faire une réalisation sur site, le paysagiste Essonne peut être mené à faire une création sur ordinateur via des logiciels de DAO. Il peut aussi travailler sur des croquis ou encore des esquisses. 

Selon les besoins singuliers du chantier, il peut prendre en main en parallèle les documents administratifs et techniques indispensables à la mise en œuvre de son projet. Ce sont :

  • le règlement d’appel d’offres, 
  • les clauses légales, 
  • l’acte d’engagement,
  • le plan des réseaux d’irrigation, 
  • les plans des terrassements, 
  • etc.

Au-delà de la réalisation sur terrain, le paysagiste peut intervenir aussi dans le domaine des études, des recommandations, de l’enseignement et de la recherche

Il est possible qu’il collabore avec d’autres professionnels que le jardinier comme les ingénieurs, les urbanistes ou encore les architectes. Il peut aussi faire appel à des experts comme l’horticulteur ou encore le pépiniériste. 

Concernant les clients, il peut travailler avec des fonctionnaires, des personnes privées, des sociétés d’autoroutes, des représentants d’entreprises sportives, des sociétés immobilières, etc. 

Il peut y avoir des variations pour ses activités et cela, en fonction des saisons. Son métier suit les rythmes de la nature en quelque sorte. 

Les études et formations pour devenir paysagiste 

Pour occuper le poste de paysagiste dans l’Essonne, il est nécessaire de suivre un parcours bien défini et de prendre des formations. Au moins, l’apprenti doit avoir le bac. 

Pour être occupé un poste à responsabilité comme chef jardinier, chef d’entreprise en espaces verts, conducteurs de travaux paysagers ou encore technicien supérieur en bureau d’études, il est indispensable d’avoir un niveau bac +2/+3. L’apprenti peut encore poursuivre jusqu’à un niveau bac + 5 et devenir ingénieur du paysage ou concepteur du paysage. Il faut noter que ce dernier titre est le seul qui est réglementé. 

Voici quelques exemples de formations pouvant permettre d’accéder au poste de paysagiste : 

Avec un bac

  • Bac pro AP – aménagements paysagers 
  • CS constructions paysagères

Avec un bac + 2 

  • BTSA AP – aménagements paysagers

Avec un bac + 3

  • Licence professionnelle gestion des organisations agricoles et agroalimentaires
    Différents parcours : management des entreprises d’horticulture et du paysage ;
  • Licence professionnelle aménagements paysagers : conception gestion entretien
    Différents parcours : gestion des espaces végétaux urbains / gestion de projets paysagers / infographie paysagère ;
  • Bachelor d’assistant paysagiste ;
  • Certificat de spécialisation (CS) : collaborateur du concepteur paysagiste. 

Avec un bac + 5

  • Master européen de Paysagiste-Jardinier ;
  • Diplôme d’ingénieur en paysage ;
  • DEP – Diplôme d’Etat de paysagiste.

Les qualités personnelles requises pour le poste de paysagiste 

Outre les diplômes académiques, des qualités personnelles particulières sont également indispensables pour occuper le poste de paysagiste dans l’Essonne. Il est alors nécessaire que l’apprenti ait les éléments suivants :

  • une bonne condition physique car il peut être confronté à des durs labeurs lors de la réalisation du plan pour le paysage. Il peut aussi être mené à travailler dans des conditions inconfortables (forte chaleur, pluie, gel, etc.) ;
  • un sens de l’esthétique aigu car son métier consiste à embellir un espace ;
  • une sociabilité car il doit travailler avec plusieurs autres personnes. De même il doit être à l’écoute des autres, réceptif et réactif ;
  • une grande curiosité pour apprendre les nouveautés et rester en veille des différentes évolutions dans son domaine de travail ;
  • une bonne connaissance des végétaux et de tout ce qui concerne leur entretien ;
  • un sens d’analyse pour comprendre les besoins des donneurs d’ordre et leur proposer des solutions adaptées.

En outre, le paysagiste doit bien savoir comment maitriser les différents outils à utiliser lors de la mise en œuvre d’un plan de paysage. 

Salaire et évolution de carrière d’un paysagiste 

Un paysagiste en début de carrière gagne en moyenne 1 500 euros. Son salaire peut aussi dépendre de son niveau de formation et de son statut. Son gain s’il travaille dans le domaine public n’est donc pas forcément le même s’il travaille dans le domaine privé. Dans tous les cas, le maximum pour un débutant est de 2 500 euros en moyenne. 

Avec un niveau bac + 5 c’est-à-dire quand l’architecte du paysage a le titre de paysagiste concepteur, son salaire moyen est de 2 200 euros mensuel. Il peut grimper jusqu’à 4 500 euros avec les expériences accumulées et la notoriété s’il travaille en tant que professionnel libéral c’est-à-dire s’il travaille pour son propre compte. 

Concernant son évolution de carrière, au fil des années, un simple paysagiste de l’Essonne peut devenir un ingénieur paysagiste ou un architecte paysagiste. Bien sûr, il doit prendre des formations en sus car ce sont des qualifications qui requièrent des connaissances scientifique de très haut niveau.

Un paysagiste peut également créer sa propre entreprise ou son propre cabinet d’architecture paysagère. Pour cela, il aurait besoin de prendre des cours de management et de leadership pour bien mener une équipe et être un bon chef d’entreprise.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
23 × 20 =