A la une !

alimentation grossesse

Quels sont les besoins nutritionnels d’une femme enceinte ?

Les besoins énergétiques d’une femme enceinte sont liés au développement du fœtus, au changement du métabolisme et à la constitution de réserve. De manière générale, ils sont estimés à 285 kcal par jour. Toutefois, les dépenses énergétiques peuvent varier d’une femme à l’autre. L’essentiel est de s’assurer que le régime de votre grossesse soit suffisamment riche pour ne pas avoir d’incidence sur le développement du fœtus.

Régime grossesse : quels aliments pour compenser les besoins en minéraux, fer et oligoéléments ?

Dès les premiers mois de grossesse, les préoccupations des futures mamans changent : manger équilibré, trouver une Place en crèche, aménager une chambre pour bébé, etc. L’aspect le plus important en début de grossesse reste cependant l’apport en besoins nutritionnels.

Le fer

Pour éviter de faire face à une anémie ferriprive ou de retarder la croissance fœtale, vous devez vous assurer d’avoir un apport en fer de près de 20 mg/jour. Les aliments les plus recommandés pour éviter une carence en fer sont la viande, les fruits, le poisson et les céréales. Évitez de prendre du café ou du thé juste après avoir consommé ces aliments. Ils ne favorisent pas l’absorption du fer par l’organisme.

L’iode

L’iode est un élément indispensable pour éviter les risques de déficiences ou limiter leur aggravation au cours de la grossesse. Les œufs, les poissons, le sel enrichi, ainsi que les produits laitiers contiennent de l’iode.

Le calcium

Le corps qui accueille les enfants a besoin de calcium pour minéraliser le squelette fœtal. En effet, durant la grossesse, l’absorption intestinale de ce minéral est en croissance. Vous devez donc privilégier la consommation d’aliments riches en calcium tels que le lait, le yaourt et le fromage. Pour celles qui ont du mal à consommer les produits laitiers durant cette période, optez pour une eau enrichie en calcium.

Le magnésium

Le magnésium contribue à la formation des tissus maternels et celle du fœtus. On le retrouve notamment dans le chocolat, les fruits secs, les légumes et les produits céréaliers. Ces aliments sont donc conseillés pour une bonne croissance fœtale.

Le zinc

Le zinc est un minéral présent dans les protéines animales. Une consommation de viandes, poissons, fruits de mer, produits carnés ou encore de produits laitiers permet un bon apport en zinc. De plus, il est préférable d’arrêter l’alcool et le tabac pour ne pas provoquer des carences.

Régime grossesse : quels sont les besoins en vitamines pour les futures mamans ?

Vous devez veiller à un bon apport en vitamine, de la même manière que vous cherchez à trouver une crèche ou des modes de garde appropriés pour votre enfant.

La vitamine D

Un apport en vitamine D de 10 μg/jour est requis pour une femme en début de grossesse. Ces besoins peuvent aller jusqu’à 25 μg par jour dans les trois derniers mois. Une demande de place dans votre régime est donc requise pour des aliments riches en vitamines D (saumon, huile de foie de morue, maquereau, etc.). Gardez cependant à l’esprit que l’alimentation ne couvre environ que le tiers de ces besoins. Vous devez profiter d’une exposition d’environ 15 minutes au soleil pour synthétiser la quantité de vitamines D restante.

Les vitamines B9

C’est certainement l’une des vitamines les plus essentielles en période periconceptionnelle. Il est donc recommandé de consommer des légumes verts, légumineuses, céréales et autres aliments riches en acide folique, avant et au début de la grossesse. Une déficience en vitamines B9 peut en effet multiplier les risques de fermeture du tube neural.

La vitamine A

Cette vitamine intervient notamment dans la différenciation cellulaire. Elle est présente dans les produits animaliers, les fruits et les légumes colorés. Toutefois, soyez prudente par rapport aux compléments vitaminiques pour prévenir l’hypervitaminose.

Les vitamines C et E

Faites attention à une surdose de vitamine C, si vous êtes en état de grossesse. Une alimentation équilibrée permet de bénéficier d’un apport suffisant et sans excès pour une bonne assimilation des minéraux. En ce qui concerne les besoins en Vitamines E, ils sont couverts par la consommation de matières grasses.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
21 + 28 =