A la une !

perou

Direction le Pérou et ses parcs propices au safari-photo

En dehors de ses monuments historiques, le Pérou est un pays réputé pour ses réserves naturelles. Ces zones protégées sont le refuge de nombreux animaux dont certains sont menacés de disparition. Elles offrent aux routards la chance de s’adonner à un safari-photo inoubliable. Elles sonnent aussi aux esivants l’opportunité de voir des lieux impressionnants.

Le parc national Ichigkat Muja-Cordillera del Cóndor et ses merveilles

Ichigkat Muja-Cordillera del Cóndor est un des parcs qui séduiront les passionnés d’écotourisme qui explorent le Pérou. Cette zone protégée, créée en 2007, se trouve entre le territoire péruvien et équatorien. Elle est connue pour sa végétation typique des tepuis et sa flore impressionnante. En s’aventurant dans ce havre de paix, les amateurs de birdwatching peuvent admirer divers oiseaux. Près de 150 espèces aviaires vivent dans cette région, à l’exemple du colibri à queue mi-blanche et l’ada de Jelski. Les estivants ont aussi la possibilité de photographier des mammifères tels que le tapir pinchaque et l’ours à lunette. Par ailleurs, une randonnée dans ce parc est une occasion de rencontrer la tribu des Shuars. Ce peuple d’Amérique est réputé pour ses traditions, dont la plus célèbre est la coutume des Tsantzas, les têtes réduites. Ce rituel étrange avait pour but de capturer la force et l’esprit des ennemies des Shuars.

Le parc national de Huascarán, une perle touristique du Pérou

Huascarán figure parmi les parcs à découvrir pendant une escapade dans le territoire péruvien. Cette réserve de 3 400 km² abrite la plus haute montagne du pays. Elle est connue pour sa flore impressionnante. En effet, ce havre de paix renferme plusieurs variétés des plantes, dont la Puya raimondii. Cette dernière est gravement menacée de disparition. En faisant un circuit marco vasco perou dans cet endroit, les passionnés d’écotourisme peuvent admirer divers oiseaux. Parmi les espèces présentes dans cette région, on peut citer la merganette des torrents et le caracara montagnard, les globe-trotters ont aussi la chance de photographier des mammifères. À noter que divers spécimens peuvent être croisés dans ce parc comme l’alpage et le lama. Par ailleurs, une escapade dans cette réserve est une opportunité de gravir le mont Huascarán. Pour information, l’ascension de cette merveille géologique se fait entre 5 et 7 jours.

Le parc national de Manú, un trésor naturel et archéologique du Pérou

Manú est l’un des parcs intéressants qui méritent un détour dans ce pays. Cette aire protégée est localisée dans le département de Madre de Dios et Cusco, dans le sud-est de la contrée. Elle fait partie intégrante des forêts humides du Sud-Ouest de l’Amazonie. En entreprenant un circuit dans cette réserve, les vacanciers peuvent photographier des mammifères remarquables. Près de 200 espèces sont visibles dans cet endroit comme le chat des Andes et le tapir du Brésil. Les passionnés d’ornithologie ont également la chance d’admirer des oiseaux comme le coq-de-roche péruvien et l’ara militaire. Outre la faune, une escapade dans ce parc est une occasion de voir les pétroglyphes de Pusharo. Ces motifs impressionnants sont une véritable énigme pour les chercheurs. En effet, leur signification exacte est inconnue. Toutefois, des aventuriers s’accordent à dire que ces dessins sont une carte menant à la cité mythique de Païtiti.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
24 ⁄ 6 =