A la une !

Housses anti-acariens : nos conseils pour effectuer un choix optimal !

Inutile de rappeler à quel point les acariens sont nuisibles. Selon les récentes enquêtes, ces minuscules arachnides sont à l’origine de 45 % des allergies. Pour éviter le contact avec ces petits monstres invisibles, nombreux sont ceux qui optent pour des housses anti-acariens. Si vous souhaitez rejoindre cette tendance et choisir les meilleures housses du marché, il va falloir prendre en compte plusieurs critères. Voici nos conseils pour y parvenir.

Choisissez des housses qui enrobent tout le matelas et les oreillers

C’est un critère essentiel dont vous devez vous assurer. Votre housse doit pouvoir couvrir hermétiquement tout votre matelas. L’objectif étant d’empêcher les acariens et leurs déchets d’entrer en contact avec votre peau. Vous devez donc choisir une housse d’un volume suffisant pour enrober non seulement le matelas, mais aussi les autres éléments de la literie (oreillers, couettes, coussins…). Les housses de modèle alèse ou drap house avec des ouvertures en dessous sont à éviter. Si elles empêchent le contact entre les acariens et le dormeur, elles n’inhibent en rien leur prolifération. Sur https://www.ephacare.fr/21-housses-anti-acariens vous trouverez une variété de housses anti-acariens adaptées à la literie.     

Veillez à la qualité du textile

Le textile de la housse doit être imperméable aux nuisibles, mais perméable à l’air pour empêcher l’accumulation de l’humidité. Même après lavage, cette couverture spéciale doit pouvoir conserver sa texture. Pour contrôler ce critère à l’achat, il est important de vous renseigner sur les études prouvant cette qualité textile de la couverture. Visitez le site du fabricant et vérifiez les certifications, les avis, les tests en situation réelle, etc.

Accentuer vos exigences sur l’aspect respirant de la housse. Il est primordial pour faire circuler l’air, mais pour également apporter un certain confort à l’utilisateur. De quoi favoriser une bonne nuit de sommeil. Tel un tissu souple et doux, la housse ne doit faire aucun bruit craquant ou sifflant durant votre sommeil.         

Faites attention au type de fermeture

Une bonne housse se referme à l’aide d’une fermeture, mais pas n’importe laquelle. Pour une imperméabilité à toute épreuve, il faut une fermeture très courte dotée d’une large languette ou d’un rabat étanche de très bonne qualité. Pourquoi pas une simple fermeture à glissière, vous demandez-vous ? En réalité, les fermetures à glissière sont un véritable problème pour l’étanchéité. Elles laissent généralement des failles qui constituent au finish une échappatoire pour les acariens.

Évitez les housses chimiques et les housses bon marché 

Dans le cadre de la lutte contre les acariens et les autres nuisibles de lit, certains fabricants proposent des housses bas prix qui perdent toute leur résistance et leur imperméabilité après 3 ou 4 lessives. Il s’agit des housses appelées par abus «  multicouches » et fabriquées en polypropylène. Elles sont rigoureusement déconseillées.

Par ailleurs, on rencontre aussi sur le marché des housses traitées avec des insecticides et autres produits chimiques destinés à éliminer les acariens. Ce procédé est utilisé parce que le textile employé pour la confection est ordinaire et donc sans réels effets de rétention contre les acariens. Les produits chimiques servant au traitement sont dans la plupart des cas toxiques pour l’organisme humain. En gros, ce sont des couvertures à bannir absolument.  

Évitez les housses matelassées, molletonnées, épongées ou doublées. Bien qu’elles soient souvent indiquées comme anti-acariens, leur gros volume est trompeur. Pas vraiment efficaces, elles exposent les utilisateurs aux nuisibles et à leurs déchets. Du fait de leur épaisseur, elles retiennent aussi l’humidité. Une condition favorable à la prolifération de ces indésirables.

Autres conseils pour choisir votre housse anti-acarien

Toujours dans le souci de réussir le choix de votre housse anti-acariens, prenez aussi en compte la possibilité du multilavage à 60°C. Les acariens meurent à 55°C environ. Il est donc conseillé de laver le linge à 60°C pour les éliminer. Une housse qui ne supporte pas ces conditions est à négliger.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
22 × 22 =